Biographie & Discographie

Fils de Mor Thiam, un musicien de jazz sénégalais réputé, Aliaune Akon Thiam naît le 30 avril 1973 et grandit en apprenant les rudiments de nombreux instruments. Au cours de son enfance puis de son adolescence, il voyage énormément entre le Sénégal et le New Jersey, où il finit par s’installer et découvrir le hip-hop. Dès l’âge de 15 ans, il met à profit sa passion pour le home studio et publie un premier single autoproduit, « Operations Of Nature ». Déterminé à réussir dans la musique, Akon transforme l’essai avec un premier tube, « Locked Up ». En 2004, après avoir signé avec une division d’Universal, il publie son premier album, intitulé Trouble où l’on retrouve ses racines africaines mariées à des beats urbains. Tandis que « Locked Up » confirme dans les charts, il ouvre la voie à de nouveaux simples, « Belly Dancer » et « Ghetto ».

Pour son second album, Konvicted, qui paraît en 2006, Akon parvient à convaincre de grands noms du hip-hop de collaborer avec lui. "Smack That", en duo avec Eminem et "I Wanna Love You" avec Snoop Dogg, atteignent les sommets des charts (respectivement n°2 et n°1), tout comme "Don’t Matter", et permettent au disque de décrocher une certification platine en un peu plus d’un mois. Il s’écoulera à plus de 4 millions d’exemplaires dans le monde. Akon part ensuite en tournée avec Rihanna et Gwen Stefani et agrandit ainsi son audience, participant même à la réussite du tube "The Sweet Escape" de cette dernière. On le retrouve enfin en guest sur des titres de Chamillionaire, T.I. ou 50 Cent, et réalise une nouvelle version de "Wanna Be Startin’ Something" pour le 25ème anniversaire du mythique album Thriller de Michael Jackson.

En 2008, il dévoile son album Freedom, promu par quatre singles, "Right Now", "I'm So Paid", "Beautiful" et "We Don't Care". Quelques mois plus tard, il prend en charge la production du quatrième album de Kardinal Offishall et participe au succès du single "Dangerous", qui se classe n°5 des ventes aux USA. Puis, il est touché de plein fouet par l'annonce de la mort de Michael Jackson, qu'il assistait jusque-là dans la composition de l'album de son retour. Il sera donc naturellement sollicité pour la préparation de son œuvre posthume. Comme un coup du destin, il sera également amené à travailler sur I Look to You, le disque come-back de Whitney Houston, dont la disparition tragique interviendra trois ans plus tard. Entre 2015 et 2016, Akon prépare son grand retour après de nombreuses collaborations aux côtés notamment de David Guetta et Dr Dre. Il a mis à profit sa longue absence pour constituer un quadruple album, baptisé Stadium qu'il compte diffuser sous quatre versions comme autant de styles : Island, Urban, World et House. En attendant cette sortie repoussée à de nombreuses reprises, il temporise avec une poignée de titres prometteurs : "Hypnotized", "Good Girls Lie" et "Shine the Light". En septembre 2016, Akon s'associe avec RedOne pour le morceau "Warrior", qui intègre la bande originale du film d'animation Bilal. En 2017, l'artiste met à profit son envergure médiatique pour mener un projet humanitaire d'envergure visant à favoriser l'éclairage par une énergie propre. Il se rend sur place avec son organisation "Akon Lighting Africa". Puis il signe son retour tant attendu à la musique avec le titre "Yes" à haute teneur en sensualité, avec le DJ Sam Feldt aux manettes. Il apparaît également en novembre sur scène aux côtés de Youssou N'Dour lors de son passage à l'AccorHotel Arena de Paris.

Actualités