Biographie & Discographie

Originaire de Tupelo, dans le Mississippi, où il voit le jour le 10 novembre 1978, Thomas Wesley Pentz grandit en Floride où il rêve d’abord de devenir paléontologue. Il poursuit ses études jusqu’à Philadelphie, où il achève finalement son cursus universitaire. Il déménage ensuite au Japon, d’où il compose et envoie des morceaux au label anglais de hip-hop indépendant Big Dada. Signé par celui-ci, il revient aux USA mais doit partager son temps entre petits emplois et deejaying occasionnel.

Il fonde Hollertronix, une soirée mettant en valeur la dance, après avoir rencontré son alter ego DJ Low Budget. Prenant vite de l’ampleur, le rendez-vous de Philadelphie attire rapidement toute la scène club de la côte est. Les deux hommes choisissent alors de sortir une première mixtape, Never Scared, sous le nom Hollertronix. Ils y dévoilent leur univers mêlant la pop des années 80, l’electro, le rap du sud et la Miami Bass. Diplo enchaîne ensuite avec une première sortie pour le label Big Dada, l’EP Epistemology Suite, puis Florida en 2004, inspiré de Go Down Moses de William Faulkner. Après un séjour à Rio de Janeiro, il découvre le funk carioca qui lui rappelle l’énergie de la Miami Bass et se prend de passion pour ce nouveau courant au point de sortir plusieurs mixes à son retour, tels que « Favela On Blast : Rio Baile Funk 2004 » ou encore « Favela Strikes Back ».

Il participe ensuite au single « Galang » de la jeune rappeuse d’origine sri-lankaise M.I.A., rencontrée au club londonien Fabric. C’est là qu’il enregistre le 24ème opus de la série Fabric Live, logiquement intitulé Fabric Live 24. Il publie de nombreux mixes CD et des maxis, notamment le « Piracy Funds Terrorism, Vol. 1 », dans lequel on retrouve M.I.A., que Diplo accompagne sur sa tournée Arula Tour en tant que DJ en 2005. Après avoir été élu « meilleur DJ de l’année » par le magazine Spin, il lance en 2006 son propre label, nommé Mad Decent, sur lequel il signe le groupe brésilien de baile funk Bonde do Role. S’il reste très actif dans le secteur social, lançant en 2007 le mouvement Heaps Decent Project, il fonde avec Switch le projet Major Lazer avec qui il enregistre en 2009 en Jamaïque. Après avoir collaboré avec des artistes tels que Kanye West, Britney Spears ou Sia, Diplo publie en 2011 une sélection des perles du label reggae Greensleeves sous le nom Riddimentary, puis enchaîne en 2012 avec un EP 6 titres, Express Yourself.

Entre 2014 et 2015, Diplo est omniprésent : il publie la compilation Random White Dude Be Everywhere, s'associe avec Skrillex pour l'album Skrillex and Diplo Present Jack Ü, et s'offre un troisième album avec Major Lazer, qui enregistre les participations, entre autres, d'Ariana Grande, Wild Belle et surtout MØ et DJ Snake sur le single événement de l'année, « Lean On », numéro un dans de nombreux pays. Il trouve même le temps de remixer « Bitch Better Have My Money » de Rihanna et « Secrets » de Tiësto & KSHMR. En 2016, il récolte les fruits de son travail récent avec une nomination et deux trophées aux Grammy Awards, puis il prend en charge la production du titre "Fais-moi rêver" de Black M, qui intègre son nouvel album, Éternel Insatisfait. On le retrouve également aux platines avec ses amis Dimitri Vegas et Like Mike au détour du titre « Hey Baby » sur lequel intervient également Deb's Daughter, qui assure le chant. Quand il n'est pas lui-même actif aux platines, son aura dépasse les frontières de la musique : en témoigne la série de six épisodes dont il va être l'objet, What Would Diplo Do ?, diffusé sur Viceland. C'est l'acteur James Van Der Beek, connu pour son rôle dans Dawson, qui l'incarnera. En novembre, Diplo retrouve la chanteuse MØ qui avait apporté son concours à l'immense succès de "Lean On". Elle donne cette fois du relief à "Get it Right", son nouveau tube.

Actualités