Eric Pryds

Eric Prydz

Electro

Biographie & Discographie

Né non loin de Stockholm en Suède le 19 juillet 1976, Eric Prydz accède à la notoriété en 2004 grâce au concours de l’ex-leader de Traffic, Steve Winwood. Ce dernier a tellement apprécié le titre « Call On Me » du DJ suédois, basé sur son morceau « Valerie » qu’il a fini par ré-enregistrer pour lui ses parties vocales. Le succès est immédiatement au rendez-vous puisque « Call On Me » plane au sommet des tops européens, notamment en France où il est en tête des ventes. Deux ans plus tard, c’est au tour du standard de Pink Floyd, « Another Brick In The Wall », rebaptisé « Proper Education » pour un mix des plus vitaminés, de se classer n°2 en Grande-Bretagne et n°10 en France. Sans sortir d’album, Eric Prydz parvient à rester au top avec ses singles, comme « Pjanoo », qui ne sort qu’en version digitale mais parvient néanmoins à se classer n°2 des ventes. En 2012, devenu le patron de son propre label Pryda, il propose sur trois CD, baptisés Eric Prydz Presents Pryda, des titres inédits ou retravaillés par ses soins des productions du label. En 2015, il publie une compilation, PR(10)DA, regroupant de nouveaux inédits, s'étalant de 2004 à 2014, tout en travaillant à la conception de son deuxième album studio, baptisé Opus et qui paraît le 5 février 2016. Il enfante cinq singles consécutifs : « Everyday », « Libertate », « Generate », « Breathe » et « Last Dragon » avant de prendre la route. Attaché à la dimension scénique de son œuvre, il collabore avec Luke Versalko de Mashable sur un documentaire court révélant le travail de préparation de son show EPIC 4.0. En 2017, l'artiste publie son premier EP, un quatre-titres, mais il le fait sous un pseudonyme mystérieux, Tonja Holma.

Actualités