Gaga

Lady Gaga

Electro

Biographie & Discographie

Née le 28 mars 1986 à New York, Stefani Germanotta a très vite voulu embrasser une carrière artistique, mais a dû débuter par de nombreux petits boulots, allant de serveuse à go-go danseuse. C'est en grande partie grâce au morceau de Queen, "Radio Ga Ga", qu'elle choisit finalement son nom de scène. Avant de produire ses propres titres, elle est d'abord auteure pour The Pussycat Dolls ou encore Britney Spears et collabore avec Akon. Aidée par son équipe créative, Haus Of GaGa, elle crée peu à peu son identité et voit sa notoriété s'accroître via les nouveaux médias ou les shows qu'elle donne dans les discothèques. Au cœur de l'été 2008, son premier album intitulé The Fame sort au Canada.

Deux mois plus tard, la France et les États-Unis emboîtent le pas. Le premier single, "Just Dance" attire l'attention sur la nouvelle diva, mais ne fait que préparer le terrain pour "Poker Face", qui connaît un succès massif au début de l'année 2009. Peu avant Noël de la même année, elle agrémente son album de huit nouveaux titres et le ressort sous le nom The Fame Monster. Un nouveau tube international, "Bad Romance", en est extrait tandis que "Telephone" permet à Lady Gaga, maintenant comparée à Madonna, d'effectuer un duo avec Beyoncé.

Au début de l'année 2011, la chanteuse annonce un nouvel album et fait patienter son public avec des singles aux clips toujours plus provocants, comme "Born This Way", qui se classe immédiatement en tête des charts américains, atteignant également le deuxième rang en France. Pour la bande-originale du film d'animation Gnomeo & Juliet, elle enregistre le duo "Hello Hello" avec Elton John. Le single suivant, "Jonas" va donner lieu à des remixes de Goldfrapp, Hurts, Mirrors et John Dahlback, tandis que les titres suivants, "The Edge of Glory" puis "Hair" annoncent la sortie imminente de l'album Born This Way.

Accueilli positivement par la critique, ce disque qualifié par la chanteuse "d'album de la décennie" installe définitivement sa carrière au niveau international, la propulsant au rang d'icône pop. L'album Artpop suit à la fin 2013, précédé par les extraits "Applause" et "What Do U Want". R. Kelly. Madeon, will.i.am, Zedd et Rick Rubin font partie des producteurs sollicités pour l'occasion. Elle publie ensuite en 2014 un disque de duos avec le spécialiste du genre, Tony Bennett. Cheek to Cheek inclut des standards signés George Gershwin, Cole Porter, Irving Berlin ou encore Duke Ellington. En 2015, elle se consacre à la composition de son prochain album, épaulée par les producteurs RedOne et Giorgio Moroder, tout en se ménageant du temps pour de nouveaux projets, comme sa carrière d'actrice, qu'elle poursuit en incarnant la Comtesse Elizabeth Johnson dans American Horror Story, un rôle qui lui vaut un Golden Globe de la Meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm. L'artiste annonce d'ailleurs que ce rôle a eu une influence sur la composition de son album en préparation. Début 2016, elle enchaîne les cérémonies : elle chante l'hymne américain lors du Super Bowl, rend hommage à David Bowie lors des Grammy Awards puis marque les esprits en interprétant "Til it Happens to You" en compagnie de 50 victimes d'agressions sexuelles à l'occasion de la cérémonie des Oscars. Le 17 août 2016, Lady Gaga présente son nouveau single, "Perfect Illusion", à la couleur pop-rock marquée par les années 1980, qui associe à la production Mick Ronson et Kevin Parker. Ce dernier, chanteur et compositeur de Tame Impala, supervise l'ensemble de l'album à paraître le 21 octobre. Baptisé Joanne, il est, selon la chanteuse, dédié à la sœur de son père, disparue très jeune. Il correspond à un virage stylistique spectaculaire pour la chanteuse, puisqu'il repose sur une instrumentation organique, quand Lady Gaga avait habitué son public jusque-là à une dance-pop électronique. Quelques mois seulement après sa publication, la chanteuse retrouve le chemin des studios et s'attelle déjà à façonner un successeur à Joanne. Elle y retrouve le producteur Brian Kennedy, ainsi que le compositeur Dallas Davidson. En janvier 2017, elle quitte un temps les studios pour assurer le show le plus convoité du monde : la mi-temps du Superbowl, la finale du championnat de football américain, suivi par près de 170 millions de téléspectateurs dans près de 180 pays. Puis, elle assure le show lors de la cérémonie des Grammy Awards en compagnie de Metallica sur le titre "Moth in Flame". L'effet est immédiat : sa tournée mondiale, qui doit faire escale à Paris les 6 et 7 octobre dans l'enceinte de l'Accor Hotels Arena, se jouera à guichets fermés à chaque date. Enchaînant les dates-évènements, elle se produit sur la scène du festival Coachella, où elle présente son nouveau single, "The Cure". En peu de temps, le titre s'impose en tête des ventes sur la plateforme iTunes. La chanteuse, vorace de nouveaux projets, annonce parallèlement qu'elle jouera prochainement à nouveau les actrices, cette fois sur grand écran avec un premier rôle dans le remake de A Star is Born, dans lequel elle partagera la vedette avec Bradley Cooper. Le Joanne World Tour est lancé le 1er août 2017 avec une première date à Vancouver, au Canada pour une série totale de 62 dates à travers l'Europe et l'Amérique du Nord. Elle est mise en confiance dès l'entame avec l'annonce d'une bonne nouvelle : sa prestation au Superbowl en début d'année lui vaut d'être nommée six fois aux Emmy Awards, un record pour cet évènement. A peine commence-t-elle à récolter les fruits de son travail, que Lady Gaga confie à la presse qu'elle travaille déjà sur son sixième album. Elle peut l'aborder avec sérénité au moment où elle apprend que sa tournée Joanne World Tour a rapporté la bagatelle de 52 millions de dollars. Seule ombre au tableau : elle doit annuler plusieurs dates, en raison d'une fibromyalgie. Elle doit se reposer durant quelques semaines, avant de reprendre la route. Les deux dates parisiennes sont fixées, les 20 et 21 février 2018, à l'AccorHotel Arena de Paris.

Actualités