Pharrell Williams

Pharrell Williams

Biographie & Discographie

Né à Virginia Beach le 5 avril 1973, Pharrell Williams rencontre le discret Chad Hugo à la fin des années 1980. Ensemble, ils fondent un groupe de rap du nom de The Neptunes et sont bientôt repérés par Teddy Riley, créateur du New Jack Swing et surtout producteur du mythique Dangerous de Michael Jackson en 1991. Après leur avoir fait signer un contrat, il les fait travailler comme compositeurs pour Wreckx-N-Effect, Blackstreet ou SWV dès 1992.

À la fin des années 90, ils explosent à la faveur de quelques tubes, dont "Superthug" pour Noreaga et "Nigga Please" pour Ol' Dirty Bastard. Ils écrivent ensuite l'album Kaleidoscope pour la chanteuse Kelis, et au terme de ce travail unanimement salué, commencent à composer pour une pléiade de stars, dont Mariah Carey, Busta Rhymes, Jay-Z, Ludacris, Ice Cube, Britney Spears (« I'm a Slave 4 U »), Destiny's Child, Usher, Justin Timberlake, Missy Elliott, Sean Paul, Snoop Dogg, Toni Braxton, Beenie Man, The Clipse (un duo rap de Virginia Beach dont ils produisent toutes les chansons), Nelly (« Hot In Here », encore un n°1), LL Cool J, Ja Rule, Jermaine Dupri, Gwen Stefani, The Rolling Stones, Air, Alicia Keys, TLC, etc. En 2008, ils sont même aux manettes de l'album Hard Candy de Madonna, dont ils ont composé et produit la majeure partie.

Désireux de mélanger davantage le rock et le rap, ils fondent le groupe N*E*R*D mais celui-ci peine à trouver son public. Les Neptunes se recentrent alors sur le disque de Snoop Dogg, R&G, qui offre au rappeur son premier single n°1 aux États-Unis depuis ses débuts, « Drop It Like It's Hot ». Au début des années 2000, Pharrell Williams brise les codes et les carcans musicaux grâce à un avant-gardisme de tous les instants, qui se confirme lorsqu'il pose sa voix sur trois tubes mondiaux sortis consécutivement en 2013. Il figure d'abord sur "Blurred Lines" de Robin Thicke avant de chanter sur le hit de Daft Punk, enrichi de la mythique rythmique de guitare de Nile Rodgers, "Get Lucky". Devant estimer que le monde n'était pas encore suffisamment à ses pieds, il conclut par le tour de force "Happy", qui fait danser la planète entière au moment où sort son deuxième album solo, intitulé G I R L et riche des participations de Hans Zimmer, Daft Punk, Miley Cyrus ou Alicia Keys. Puis, il est sollicité par le télécrochet The Voice aux États-Unis, et remplace Cee Le Green en tant que juré. En 2015, il présente un nouveau single entre pop, blues et gospel, "Freedom", pressenti pour intégrer son prochain album studio. En attendant cette sortie, il participe aux côtés de nombreux autres artistes à une chanson collective "Got No Strings", au service de Beats by Dre. L'année suivante, il s'investit dans la production du film Les Figures de l'Ombre, pour lequel il supervisera en 2017 la bande originale, signant au passage deux chansons inédites, "I See a Victory" et "Runnin". Son engagement est récompensé lorsqu'il apprend que le film est nommé pour les Oscars 2017. Puis il met son image au service de la marque de textile G-Star, pour laquelle il signe une collection, puis s'engage politiquement en soutenant Hillary Clinton dans la course à la Maison Blanche. En novembre, Pharrell Williams fait son grand retour sur le devant de la scène, mais cette fois, il n'est pas seul, puisqu'il revient avec son groupe de rap N.E.R.D. et ses deux acolytes, Chad Hugo et Shay Haley. Ils livrent un nouveau single, "Lemon", et s'offrent pour l'occasion une guest-star de luxe en la personne de Rihanna. C'est le premier coup de semonce avant la publication d'un nouveau disque, No One Ever Really Dies, qui paraîtra le 15 décembre.

Actualités