Sean Paul

Rap

Biographie & Discographie

Si ses parents ont des origines portugaises séfarades, chinoises et caribéennes, c'est en Jamaïque, à Kingston, que Sean Paul voit le jour le 8 janvier 1973. Il démarre en tant que DJ mais parvient à imposer sa voix profonde de crooner dancehall avec "Baby Girl (Don't Cry)" et "Nah Get No Bly (One More Try)". Des poids lourds jamaïcains lui font alors confiance pour des collaborations, tels que Spanner Banner, Mr. Vegas et Beenie Man. En 2000, Sean Paul publie son premier opus, Stage One, qui ne rencontre pas encore le succès. Mais deux ans plus tard, Dutty Rock fait office de rouleau-compresseur avec son mélange de dancehall, rap et R&B et les participations de Busta Rhymes, Sasha ou Rahzel. Nombreux sont les titres à bénéficier du soutien massif des radios, et notamment "Gimme the Light", "Get Busy", "Like Glue" et "I'm Still in Love With You".

L'année suivante, Sean Paul ressort Dutty Rock dans une version enrichie d'un duo avec la diva du R'n'B, Beyoncé. Avec son troisième opus, intitulé Trinity, il parvient à franchir la barre des quatre millions d'exemplaires vendus, mais le soufflet retombe quelque peu en 2009 avec Imperial Blaze, malgré le tube "Hold My Hand", avec Keri Hilson. C'est surtout vers l'Europe que s'oriente dès lors la carrière du chanteur, puisqu'il y enchaîne les tubes avec constance et réussit à imposer en 2012 l'album Tomahawk Technique, qui ne connaît pourtant que peu de retentissement outre-Atlantique. Il revient en 2014 avec Full Frequency, faisant appel aux participations de Damian Marley, Nicki Minaj, Juicy J, Konshens, 2 Chainz et Iggy Azalea. En 2015, il récolte les fruits de son travail avec une nomination dans la catégorie Meilleur album reggae aux Grammy Awards. Dans le même temps, il annonce qu'il quitte sa maison de disques, Atlantic, et devient artiste indépendant. L'année suivante, Sean Paul retrouve les sommets avec le remix de "Cheap Thrills" de Sia où il intervient. Le duo s'envole vers le sommet des charts dans 15 pays, dont les États-Unis et la France. En avril, c'est avec Little Mix qu'il collabore cette fois, pour le titre "Hair" qui trouve sa place sur l'album du groupe, Get Weird. En juin, il signe avec une nouvelle maison de disque : Island Records. Sa première sortie majeure sera le single "No Lie", qu'il signe avec Dua Lipa fin 2016. Celui-ci annonce la sortie prochaine de son septième opus. Lui succède "Body" en 2017 qui marque sa première collaboration avec Migos.

Actualités