3 min de lecture Lol

EN GIFS - Vous savez que vous avez passé un gros week-end quand...

Grosses soirées, compte en banque vide... Pas de doutes : vous avez eu un week-end riche en événements.

Vous avez passé un week-end de folies
Vous avez passé un week-end de folies Crédit : 20th Century Fox
Capucine Trollion

Quand votre réveil a sonné ce matin, c'était le chaos. La faute à votre week-end bien chargé, après de multiples soirées et courtes nuits. Sans parler de votre compte en banque qui fait un peu la tronche, résultat de votre âme généreuse avec ou sans cocktails. Si en plus, vous avez enflammé le dancefoolor et/ou décrasser vos muscles avec du sport, vous avez sûrement des courbatures qui vous scient les jambes. Bref, un début de semaine loin d'être de tout repos, à la suite d'un week-end épique. 

On a tous un moment où notre activité sociable explose en 48 heures. Potes des cours, du boulot, soirée en amoureux, le week-end est l'occasion de décompresser. Sauf que cette fois-ci, vous avez tout enchaîner, malgré les signaux de votre corps : sommeil, gueule de bois, et les alertes de votre compte bancaire. Mais, bon "YOLO" comme on dit. 

À lire aussi
Les animaux de la semaine Buzz
VIDÉO - Les animaux qui ont marqué la semaine

1. Vous avez fait la fête

Vous êtes peut-être passé par les festivals We Love Green ou Weather Festival. Ou même fêter les anniversaires de plusieurs potes, emmener votre chéri(e) au restaurant ou fais les trois en même temps. Bref, vous n'avez pas arrêté de toute la nuit, et même si vous étiez fatigués, vous avez continué d'arpenter tous les lieux destinés à la fête.

2. Vous avez encore la gueule de bois lundi matin

Votre estomac, votre foie et votre tête se sont mis d'accord pour ce début de semaine : ils sont toujours H.S Pas la peine d'insister avec des Doliprane ou de l'Imodium : la gueule de bois continue de faire des ravages dans votre corps. Et ce même après votre dernière soirée du samedi. La preuve que vous avez abusé, malgré vos "promesses" : "Encore un verre et j'arrête".

3. D'ailleurs, vous êtes toujours aussi crevé

Les siestes n'y font rien : vous avez le contre-coup de ce week-end de folie. Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé de vous coucher tôt le dimanche. Mais, entre les séries à regarder, vos colocs, votre chéri(e) ou tout autres raisons, vous avez atteint après plus de minuit. Banco pour les cernes et la mauvaise humeur au réveil le lundi.

4. Votre compte bancaire voit rouge

Vous avez d'abord pensé à une blague. Puis, quand vous avez retrouvé tous vos tickets de carte bleue, vous avez compris. Le shopping, les restos, les soirées... Ce week-end, vous avez bien flambé. Le reste du mois s'annonce difficile, en mode pâtes au beurre et miettes de thon. Il reste toujours à appeler papa-maman, ou tenter de gagner à l'Euro Million.

5. Vous vous demandez comment survivre à cette semaine

Il est à peine 8 heures le lundi matin, que vous avez déjà envie d'être vendredi et de dormir pendant 48 heures. En attendant, il va falloir enchaîner métro-boulot-dodo toute la semaine. En temps, vous pourrez vous réconforter un peu avec l'épisode de Game of Thrones, des recettes qui vous redonneront des forces ou des moments câlins avec votre partenaire. 

6. Votre téléphone est saturé de photos et de vidéos, que vous avez oubliées

C'est un peu le chemin vers la reconstitution du week-end. On ne dit pas que vous avez passé 48 heures à être saoul(e), mais il se peut bien qu'à un moment le flash du téléphone a crépité. Selfies, vidéos déjantées, vidéos avec plus ou moins de lumière... Votre mémoire du téléphone est saturée, mais c'est bien la preuve que vous avez eu un week-end frénétique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Lol Gifs Extended
Abonnez-vous
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site Funradio.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants