Solveig

Martin Solveig

Electro

Biographie & Discographie

Martin Picandet naît le 1er janvier 1976 à Paris et se passionne pour le mix à l'adolescence, tout en écoutant ses idoles Prince, Björk, Kurt Cobain, Stevie Wonder, Serge Gainsbourg, Fela Kuti, Michael Jackson, Lenny Kravitz, etc. Il n'a que seize ans lorsqu'il décide faire carrière dans la musique électronique sous le nom de Martin Solveig, et obtient en l'espace de deux ans sa première résidence de DJ au club parisien Le Palace. Il décroche rapidement d'autres engagements aux Bains Douches, à l'Enfer ou au Queen sur les Champs-Élysées et commence son activité de producteur de musique électronique tout en poursuivant ses études en école de commerce.

Après avoir monté son propre label, Mixture Stereophonic, il sort son premier simple "Break Da EP" en 1998, bientôt suivi du maxi Heart of Africa qui parvient à s'écouler à plus de 10 000 exemplaires. Il est alors invité par Bob Sinclar et DJ Gregory à participer au projet discographique Africanism, qui lui apporte une notoriété internationale avec le single "Edony (Clap Your Hands)". Par la suite, nombreux sont les artistes à faire appel à Martin Solveig pour des remixes, notamment Cunnie Williams, Soldiers Of Twilight et surtout Salif Keita, dont le titre "Madan" devient un succès, dépassant les 100 000 ventes en France. En 2003, le DJ publie une compilation de remixes, Suite, qui comprend également le titre "Rocking Music". Celui-ci lui vaut d'être diffusé sur la prestigieuse BBC Radio One et d'être nominé dans cinq catégories aux UK House Music Awards.

Devenu l'un des DJ français les plus sollicités à l'étranger, Martin Solveig trouve toutefois le temps de publier Hedonist, son second album, en 2005. À cette occasion, il donne même de la voix pour interpréter une reprise de "Requiem pour un con" de Serge Gainsbourg. Disque d'or, Hedonist est nommé aux Victoires de la Musique 2006 dans la catégorie "Album de musiques électroniques de l'année". Toujours en 2006, il réunit ses douze plus grands succès sur la compilation So Far. Un an plus tard, il est nommé au grade de Chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres, une distinction précédant de quelques mois la sortie en 2007 de son troisième album, C'est la Vie, où il intègre une bonne dose de pop à sa musique électronique. Il est récompensé par une Victoire de la Musique en février 2009. Smash sort en juin 2011 et pourvoit une nouvelle série de tubes à son auteur. Il est sollicité l'année suivante par le Futuroscope de Poitiers qui lui offre de participer à la mise en musique de l'attraction Danse avec les robots. Entre 2013 et 2015, il est peu actif sur le terrain discographique, mais publie trois nouveaux tubes : "Hey Now", "Intoxicated" et "+1", sur lequel Martin Solveig invite Sam White. Il émerge de nouveau en 2016 avec deux singles, "Do It Right" sur lequel intervient Tkay Maidza et "Places", un titre plein d'émotion qui bénéficie de la présence de la chanteuse norvégienne Ina Wroldsen. Sa collaboration suivante, en juillet 2017, s'opère avec une autre jeune chanteuse scandinave, Alma, une prometteuse artiste finlandaise sur le titre All Stars, qui parvient à se classer en France en 32e position et bénéficie d'un clip hautement coloré. Aucun album n'est en vue depuis le dernier, en 2011, mais Martin Solveig l'assume : il préfère publier des séries de singles, un rythme qui correspond davantage aux nouvelles habitudes d'écoute.

Actualités