1 min de lecture Fun Radio Ibiza Experience

VIDÉO - Oliver Heldens a réalisé un énorme set pour la Fun Radio Ibiza Experience

VIDÉOS / INVITÉ - Oliver Heldens, bien connu sur Fun Radio, s'est confié à l'antenne avant d'aller mixer à la Fun Radio Ibiza Experience.

Tomorrowland Fun Radio Ibiza Experience Afrojack & Hardwell & Nervo & Robin Schulz & Sam Feldt & W&W
>
Fun Radio Ibiza Experience - Oliver Heldens : "Quand j'étais très jeune je jouais très bien aux échecs" Crédit Image : Fun Radio | Crédit Média : Cédric Passinay | Date : La page de l'émission
Ryad Ouslimani
Journaliste Fun Radio

Les auditeurs de Fun Radio le connaissent sans doute mieux que les autres et pour cause, il est résident de Party Fun et ses morceaux enflamment les soirées et les dancefloors. Oliver Heldens a su s'imposer et est devenu à 21 ans le nouveau chouchou de l'EDM. Hyper doué aux platines, le Hollandais s'est attiré la sympathie et la reconnaissance de ses prestigieux confrères au point de collaborer avec les plus grands d'entres eux. Dernièrement, c'est avec Tiësto qu'il a développé une réelle complicité qui a débouché sur les tubes The Right Song et Wombass

Invité sur l'antenne de Fun Radio avant son passage remarqué aux platines de la Fun Radio Ibiza Experience, il n'a pas hésité à jouer le jeu de la confession en avouant sa passion pour un jeu hyper cérébral. "Quand j'étais très jeune, entre 6 et 12 ans, je jouais très bien aux échecs", a-t-il confessé à JB et Adrien Toma. Il intègre même à l'époque le top 10 hollandais de sa catégorie d'âge avant de finalement changer de voie. "À 12 ans je me suis concentré sur les jeux vidéo et la house music". Pour le plus grand bonheur des fans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fun Radio Ibiza Experience Oliver Heldens DJ Night
Abonnez-vous
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site Funradio.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants