1. Accueil
  2. Évènements
  3. Les 11 coupes de cheveux les plus dingues des joueurs de foot
2 min de lecture

Les 11 coupes de cheveux les plus dingues des joueurs de foot

Si certains joueurs pros se distinguent sur le terrain par leurs performances, d'autres crèvent l'écran par leur coiffure improbable. Et ils sont plutôt nombreux à vouloir se distinguer quand le talent ne suffit pas...

Taribo West, à droite, à la Coupe du monde 1998
Taribo West, à droite, à la Coupe du monde 1998
Crédit : PEDRO UGARTE / AFP
Taribo West, à droite, à la Coupe du monde 1998
Gyan Asamoah (à droite) avec André Ayew en sélection nationale du Ghana, le 8 février 2015
Ronaldo lors de la Coupe du monde 2002 au Japon et en Corée du Sud
Giovanni Simeone
Abel Xavier à Hollywood, le 11 juillet 2007
Vagner Love sous les couleurs du CSKA Moscou, le 14 septembre 2011
Djibril Cissé lorsqu'il était à Auxerre, le 31 janvier 2004.
Rodrigo Palacio avec l'Argentine le 13 juillet 2014 en Coupe du Monde
Carlos Valderrama avec la Colombie lors de la Coupe du Monde 1998
Jérémy Ménez avec le PSG le 18 décembre 2011
Chris Waddle
Taribo West, à droite, à la Coupe du monde 1998 Crédits : PEDRO UGARTE / AFP
Gyan Asamoah (à droite) avec André Ayew en sélection nationale du Ghana, le 8 février 2015 Crédits : AFP
Ronaldo lors de la Coupe du monde 2002 au Japon et en Corée du Sud Crédits : AFP
Giovanni Simeone Crédits : Twitter
Abel Xavier à Hollywood, le 11 juillet 2007 Crédits : AFP
Vagner Love sous les couleurs du CSKA Moscou, le 14 septembre 2011 Crédits : AFP
Djibril Cissé lorsqu'il était à Auxerre, le 31 janvier 2004. Crédits : AFP
Rodrigo Palacio avec l'Argentine le 13 juillet 2014 en Coupe du Monde Crédits : GABRIEL BOUYS / AFP
Carlos Valderrama avec la Colombie lors de la Coupe du Monde 1998 Crédits : AFP
Jérémy Ménez avec le PSG le 18 décembre 2011 Crédits : FRANCK FIFE / AFP
Chris Waddle Crédits : Twitter
1/1
Julien Absalon & La Rédaction de Fun Radio

Les footballeurs les plus en vue dans le milieu ont parfois tendance à adopter un style de vie quelque peu extravagant. Pour certains, cela se traduit dans leurs choix vestimentaires (cf. le costard à pois de Lionel Messi au Ballon d'or 2013) ou alors pour leur achats compulsifs. Pour d'autres, voire même pour beaucoup, la volonté de marquer son originalité se traduit dans les coupes de cheveux. Entre les coiffures courtes, les longues crinières et les motifs dessinés au millimètre près, certains redoublent d'imagination capillairement parlant.

Taribo West : le Nigérian a décidé de colorer ses cheveux aux couleurs de son pays. Des tresses assez improbables, rares sur les terrains de foot. Il a aussi connu une période "double chignon sur le crâne".

Gyan Asamoah : l'attaquant ghanéen est du genre superstitieux. Non content de porter le numéro 3 sur son maillot en club ou en sélection, l'ancien Rennais a décidé de l'arborer sur le côté de la tête en dégradé. Une mode qui n'a pas fait beaucoup d'émules dans le milieu.

Ronaldo : comme quoi, on peut être champion du monde et disposer d'aucun flow. Buteur en finale du Mondial 2002 contre l'Allemagne, le vrai Ronaldo a marqué les esprits par son talent... et cette mèche improbable et jamais imitée.

À lire aussi

Giovanni Simeone : Certainement la Palme d'Or du mauvais goût, et de loin. Pour sa défense, le fils de l'entraîneur Diego Simeone n'a pas décidé de lui-même de porter cette coupe affreuse. Il s'agissait d'un bizutage, imposé par les joueurs de son club de River Plate en 2013.

Abel Xavier : un look d'acteur de série B. Le Portugais peroxydé est aussi fameux pour cette teinture flashy que pour sa main en demi-finale de l'Euro 2000. Elle avait permis à la France de se qualifier et de remporter le tournoi par la suite.

Vagner Love : Brésilien longtemps exilé en Russie, le petit attaquant se fait kiffer selon ses humeurs, et les couleurs de ses différents clubs. Parfois rouges, parfois bleues, ses longues tresses ne laissent pas insensibles sur le pré.

Djibril Cissé : le footballeur le plus tatoué et le plus stylé (ça reste à prouver) de France n'hésite pas à pousser le délire sur sa tête. Pourquoi pas une toile d'araignée, ou des crêtes colorées. Toujours de bon goût. Ou pas.

Rodrigo Palacio : Un crâne dégarni mais une longue nuquette qui pend. Certains assimilent cette "tresse" à une queue de rat. Personne n'a en tout cas trouvé l'explication sur le pourquoi de cette chose.

Carlos Valderrama : la moumoute la plus célèbre de Colombie. Un casque en cheveux assez agréable pour le ballon lorsque Carlos utilisait le jeu de tête, tel un matelas moelleux. Il a inspiré les Daft Punk.

Jérémy Ménez : après le crâne rasé, l'ancien joueur du PSG change radicalement de coiffe et laisse pousser une crête blonde, enfin jaune, assez affreuse. Et ce n'était pas un bizutage.

Chris Waddle : légende de l'OM, l'Anglais arborait un très séduisant mulet, qui a notamment inspiré le Lensois Tony Vairelles. Court sur les côtés, long derrière, les prémisses de la Tecktonilk en somme. Le fluo en moins.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
En Direct
/