1. Accueil
  2. Évènements
  3. VIDÉOS - Entre élégance et électro, la carrière de Stromae en 6 titres
2 min de lecture

VIDÉOS - Entre élégance et électro, la carrière de Stromae en 6 titres

Le Belge à nœud pap' a bousculé avec seulement deux albums la scène électro internationale à coups de textes ravageurs et de rythmes qui agitent les dancefloors.

Stromae dans le clip "Papaoutai"
Stromae dans le clip "Papaoutai"
Marion Dautry
Marion Dautry

Prenez un grand métis habillé pour la Fashion week de Bruxelles, des textes lugubres et déprimés et une musique qui donne envie de danser toute la nuit. Mixez le tout et vous vous retrouvez en 2009, date des débuts du phénomène belge Stromae. Paul Van Haver - c'est son vrai nom - sort cette année-là Alors on danse, premier single et succès international immédiat.

Intense

Stromae ne fait jamais les choses à moitié. Passionné de musique, il entre dans une académie spécialisée à l'âge de 11 ans. Difficile à croire quand on voit son look chemise à carreaux/noeud papillon actuel, mais sa carrière commence en survêtement beaucoup trop large et en baskets avec ce titre de son groupe Suspicion Il faut que t'arrêtes le rap. Son duo avec Jedi pour Suspicion ne dure pas et Stromae poursuit en solo dans le hip-hop belge.

Un stage dans une radio musicale en Belgique le propulse sur le devant de la scène. Alors on danse est suivi d'un premier album, Cheese, sorti en 2010. Le premier single conquiert l'Europe puis le monde et impose immédiatement l'artiste avec son électro efficace assortie de textes profonds, mélancoliques et parfois carrément pessimistes. Il parle d'avenir, de famille, d'amour (Te Quiero), de sa vie et de la société.

Stromae multiplie les récompenses musicales et les collaborations avec les plus grands artistes, notamment Will.i.am et Black Eyeds Peas. Il sort de nouveaux titres dans ce contexte bourdonnant : Papaoutai, puis Formidable, tirés de son deuxième album Racine carrée sorti en 2013 et écoulé à près de 2 millions d'exemplaires. Il y collabore notamment avec Orelsan et Maître Gims.

Pause

À lire aussi

En septembre 2014, l'artiste déclare dans un interview au magazine américain Complex vouloir faire une pause dans sa carrière et "retrouver une vie normale". "Ce n'est pas normal d'être l'objet d'autant attention... Je pense avoir besoin de quelques années pour me soigner de ça", déclare-t-il. En attendant, il entame une tournée mondiale de 200 dates qui doit s'achever en octobre 2015 au Madison Square Garden de New York.

Il laisse en partant un nouveau titre et un clip qui font immédiatement sensation : Carmen, un morceau qui critique l'utilisation des réseaux sociaux, vu près de 8 millions de fois en 48 heures. Un succès qui lui garanti une place de choix sur la scène musicale. Et s'il a décidé de prendre une pause, ce n'est pas pour tout de suite. On l'a vu récemment faire le show à la télévision américaine ou encore en plein tournage dans les rues de New-York.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
En Direct
/