1. Accueil
  2. Évènements
  3. "PES" devient "eFootball" : pourquoi Konami met un terme à sa licence au profit d'un free-to-play ?
1 min de lecture

"PES" devient "eFootball" : pourquoi Konami met un terme à sa licence au profit d'un free-to-play ?

DÉCRYPTAGE - La célèbre licence de football n'est plus. Konami ayant choisit une nouvelle direction pour son jeu de foot. Quelle conséquence cela peut-avoir sur sa bataille annuelle avec son concurrent "FIFA" ?

Konami dit adieu à "PES" au profit de "eFootball"
Konami dit adieu à "PES" au profit de "eFootball"
Crédit : Konami
Nassim Aziki
Nassim Aziki

PES est mort, vive PES. La cultissime licence de Konami, Pro Evolution Soccer, qui a marqué d'innombrables joueurs et joueuses, notamment sur la PlayStation 2 avec des épisodes cultes, prend un nouvel élan avec eFootball. Fini donc les épisodes annuels que l'on attendait de pied ferme à chaque rentrée. 

Le géant de l'industrie vidéoludique japonaise a officialisé l'annonce, mercredi 21 juillet au travers d'un communiqué de presse mettant en lumière les changements orchestrés sur sa licence, qui deviendra à partir de la rentrée une simulation de football nouvelle génération en free-to-play. 

En d'autres termes, cela signifie que le jeu sera disponible en téléchargement gratuit, mais avec l'intégration de microtransactions financières pour profiter pleinement des fonctionnalités du titre. Une révolution qui a suscité une vague de commentaires négatifs sur les réseaux sociaux. Et pour cause, malgré l'hégémonie FIFA, PES avait réussi ces deux dernières années à offrir une magnifique expérience de jeu solide au public. Un jeu complet, à la réalisation soignée et aux sensations bien présentes ont fait du jeu de Konami un incontournable des consoles de salon. 

Malgré toute cette bonne volonté de l'éditeur japonais, PES n'a pas convaincu, laissant ainsi un boulevard au titre de Electronic Arts qui, rien qu'en France, s'est vendu à plus de 1,3 million d'exemplaires écoulés. Un changement donc nécessaire, même si l'idée d'offrir un jeu en kit ne semble pas totalement encré dans le cœur des gamers, sceptiques face à cette nouvelle pratique, qui, si elle s'avère payante, pourrait pourtant révolutionner l'industrie des jeux de foot en instaurant un système financier nouveau pour les simulations de foot. Pour l'heure, seule l'avenir nous le dira.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
En Direct
/