Robin shultz

Robin Schulz

Electro

Biographie & Discographie

Robin Schulz voit le jour le 28 avril 1987 à Onasbrück, en Allemagne. Il accède à la notoriété en 2014, à la faveur de son remix de la chanson "Waves" du néerlandais Mr. Probz, qui avait connu un succès local l'année précédente. Transformé par Robin Schulz en morceau de dance imparable, il s'installe en tête des charts dans de nombreux pays européens et atteint la troisième position en France. S'emparant ensuite de la chanson folk "Prayer in C" du duo français Lilly Wood & The Prick, il livre une spectaculaire réinterprétation et en fait un must des dancefloors et le tube inattendu de l'été 2014. Désireux d'exprimer ses talents de compositeur, il élabore un premier album intitulé Prayer, qui sort en septembre 2014 et séduit rapidement le public européen, à la faveur notamment du tube "Sun Goes Down" chanté par Jasmine Thompson. En 2015, le DJ révèle deux nouveaux talents, le Canadien Francesco Yates sur "Sugar" et la chanteuse californienne Ilsey sur "Headlights", deux titres qui préfigurent la sortie de l'album Sugar, accueillant les participations de HeyHey et Moby. En attendant sa publication, il délivre un nouveau single, "Show Me Love" auquel J.U.D.G.E. apporte son concours. Le disque voit le jour le 25 septembre et son exploitation se prolonge avec "Heatwave" sur lequel chante Akon. L'année suivante, Robin Schulz publie un nouveau single, "Shed a Light". Il s'agit d'une collaboration avec le Français David Guetta à laquelle s'associe le trio de DJ californiens Cheat Codes. En 2017, le DJ allemand publie "Ok", son premier titre de l'année au mois de juin. Le chant est assuré par le chanteur folk pop James Blunt, qui confirme sa conversion electro à la faveur de ce morceau. Si le DJ est moins présent dans les charts, il est en résidence à Ibiza au prestigieux Pacha Ibiza, suppléant David Guetta pour ses fameuses soirées F**k Me I'm Famous. Un troisième extrait de l'album à venir fait son apparition en septembre : il s'agit de "I Believe I'm Fine", que le DJ allemand met au point avec Hugel, le nouveau prodige français, auteur de "Baby", mais c'est surtout avec "Ok" qu'il se distingue, accueillant le chanteur folk-pop James Blunt.

Actualités