1. Accueil
  2. Évènements
  3. "Super-héros malgré lui" : "Personne ne voulait de nous au cinéma", dit Philippe Lacheau
1 min de lecture

"Super-héros malgré lui" : "Personne ne voulait de nous au cinéma", dit Philippe Lacheau

INVITÉS FUN RADIO - Philippe Lacheau et Tarek Boudali, deux phénomènes du cinéma français, reviennent sur la sortie en salle, ce mercredi 2 février, de leur nouveau film. Une comédie bourrée de séquences drôles qui compte bien se moquer des clichés qui entourent les films de super-héros.

Phillipe Lacheau et Tarek Boudali aux côtés de Bruno Guillon sur Fun Radio
Phillipe Lacheau et Tarek Boudali aux côtés de Bruno Guillon sur Fun Radio
Crédit : Julien Koenig
Les invités de Bruno - Philippe Lacheau et Tarek Boudali
00:37:59
Les invités de Bruno - Philippe Lacheau et Tarek Boudali
00:37:59
Bruno sur Fun Radio - L'intégrale du 02 février
01:47:31
Bruno sur Fun Radio - L'intégrale du 02 février
01:47:31
Nassim Aziki
Nassim Aziki

Si vous êtes fans de super-héros, attendez-vous à beaucoup rire avec le nouveau film de Philippe Lacheau. En seulement quelques années, la bande à Fifi a su s'imposer comme la plus banckable du cinéma français. Babysitting, Alibi.comNicky Larson et le Parfum de Cupidon... Tous les films du comédien et réalisateur autodidacte sont un succès dans les salles obscures. Alors forcément quand un nouveau sort, c'est un événement. 

Intitulé Super-héros malgré lui, le long-métrage, présenté en ouverture du Festival de l'Alpes d'Huez, s'amuse des codes si vus dans les films de justiciers masqués. Costume moulant, scène héroïque, super vilain... la formule complète est présente. "Il y a des petits clins d'œil aux films de super-héros dont je ne suis même pas au courant. Toute l'équipe s'est éclatée à distiller plein de clins d'œil", a avoué le réalisateur de 41 ans. 

Si aujourd'hui l'homme de cinéma peut se permettre de faire ce qu'il souhaite sur grand écran, ça n'a pas toujours été le cas. En effet, les débuts de la bande dans le milieu du 7e art ont été bien compliqués. "Au début, on passait des castings et personne ne voulait de nous. Du coup, on a écrit nos histoires. On allait présenter nos films en indiquant que c'est nous qui souhaitons jouer dedans. On a eu plein de refus jusqu'au jour où on a trouvé l'idée pas trop chère de Babysitting", a-t-il confié au micro de Fun Radio. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
En Direct
/