1. Accueil
  2. Évènements
  3. Test de "FIFA 23" : un ultime épisode à la hauteur des attentes ?
3 min de lecture

Test de "FIFA 23" : un ultime épisode à la hauteur des attentes ?

ON Y A JOUÉ - EA Sports et FIFA livrent leur dernier jeu en commun. Est-il aussi bon que les précédents ? Réponse dans notre test complet.

Kylian Mbappé dans "FIFA 23"
Kylian Mbappé dans "FIFA 23"
Crédit : EA Sports
Nassim Aziki
Nassim Aziki

Un dernier épisode hautement attendu. FIFA 23 est bel et bien la dernière association entre le géant du jeu vidéo et la fédération internationale de football. Un mariage qui aura duré 30 ans et offert son lot d'épisodes passionnants. Autant dire que cette ultime collaboration, dont la sortie officielle se fait le 30 septembre sur consoles et PC, compte bien émoustiller les aficionados de la licence. 

Désormais crossplateform sur consoles actuelles, FIFA 23 espère marquer sa communauté avec de nouveaux ajouts. Un gameplay plus pointu et moins arcade que les éditions précédentes, une mise en scène plus immersive, un contenu toujours plus dense. Après avoir passé plusieurs heures sur la version PlayStation 5, la rédaction de funradio.fr vous dévoile son verdict sur cet ultime épisode. FIFA 23 est-il à la hauteur des attentes ? Réponse dans notre test. 

Un gameplay plus lourd et plus exigeant

Si vous avez déjà touché à un épisode de FIFA, vous le savez, mais le gameplay est chaque année revu. L'an passé, grâce à la nouvelle technologie d'EA Sports, l'HyperMotion, la simulation de football avait su offrir de vraies belles sensations manettes en main. Et pour cause, la conduite de balle des athlètes était assez bluffante puisque cette nouveauté permettait d'obtenir un réalisme beaucoup plus prononcé dans les déplacements des joueurs. Conscient du potentiel de sa technologie, celle-ci a été retravaillée par le studio et ainsi améliorée. Les animations ont donc été affinées. Ainsi, avec cet HyperMotion 2 (que EA Sports n'hésite pas à mettre en avant lors des ralentis), les déplacements des sportifs sont désormais encore plus réalistes. Les feintes de corps, les contrôles, gestes techniques et autres frappes puissantes n'ont jamais été aussi agréables à regarder. 

Côté vitesse de jeu, on sent clairement un rythme moins rapide que celui présent dans le précédent épisode. Dans FIFA 23, il est question de poser son jeu. Construire, faire tourner le ballon, trouver la bonne ouverture sont les maîtres-mots. L'équilibre attaque-défense semble plus cohérent, là où l'an dernier les attaquants pouvaient facilement transpercer votre bloc défensif avec une accélération bien placée. Les déplacements des joueurs paraissent plus lourds et ce n'est pas pour nous déplaire. On réapprend à contrôler ses joueurs et le challenge est particulièrement séduisant. Les habitués seront un peu déstabilisés avec les nouveaux systèmes des coups de pied arrêtés. Pour les corners et les coups francs, terminé le petit rond que l'on devait bien placer. Désormais, une ligne apparaît avec des instructions en temps réel pour ajuster la frappe de notre joueur. C'est un peu décontenançant au début, mais on apprend à s'y faire. Et puis du côté des penaltys, un système de timing a été mis en place, avec un cercle entourant le ballon. Il faut s'adapter aussi.  

À écouter aussi

Seul bémol, ce rajout (incompréhensible) du tir puissant. En effet, en appuyant simultanément sur les touches L1 + R1 et sur la touche de frappe, la caméra se resserre sur votre joueur qui peut alors déclencher un lourd tir. Une sorte de "tir de l'aigle" quasiment imparable dans les 25 derniers mètres. Une idée qui sur le papier aurait pu paraître séduisante, mais qui dans les faits rendra les matchs en ligne polluants tant certains en abuseront

Une immersion totale

Si FIFA 23 ne propose pas de grandes différences techniques avec son prédécesseur, il n'en reste pas moins agréable à l'œil. Les visages des joueurs et joueuses sont facilement reconnaissables. Maillots qui bougent, sueur bien abondante sur les visages, cheveux qui se déplacent presque individuellement au grès des mouvements des athlètes. Le moteur graphique fait toujours son petit effet, notamment au travers des ralentis. Au niveau de l'immersion, EA Sports propose un vrai spectacle dans les stades. 

L'ambiance avec les supporters est parfaitement bien retranscrite grâce notamment à de nouvelles mises en scène. Écharpe au cou, maillot sur le dos, ticket à la main, le public est très vivant. Tout comme ce nouveau duo de commentateur français. Après 15 ans de bons et loyaux services, Hervé Mathoux, voix légendaire de la licence, laisse sa place à Omar Da Fonseca et Benjamin Da Silva. Un duo ébouriffant, il faut bien le dire, qui apporte du piquant dans les matchs. 

Un contenu très généreux

FIFA 23 est définitivement l'épisode le plus généreux qu'il nous ait été donné de faire. Entre le mode carrière particulièrement garni, le célèbre FUT qu'on ne présente plus, le mode Volta rempli de nouveautés, un mode en ligne gargantuesque et une sublime mise en lumière des équipes féminines, cet ultime épisode de FIFA offre un cocktail savoureux de modernisme. Avant son passage à EA Sports FC, le studio canadien offre un ultime épisode très complet à sa communauté. FIFA 23 n'est clairement pas le meilleur épisode de la série, mais propose néanmoins une expérience de jeu plus réaliste. On est loin du format arcade vu il y a encore quelques années. Pas de grande révolution, mais une belle évolution. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
En Direct
/

Bienvenue sur Fun Radio

Rejoignez la communauté RTL, RTL2 et Fun Radio pour profiter du meilleur de la radio

Je crée mon compte