1. Accueil
  2. Évènements
  3. Test de "The Last of Us Part 1" : pourquoi faut-il jouer impérativement à ce chef-d'œuvre intemporel ?
5 min de lecture

Test de "The Last of Us Part 1" : pourquoi faut-il jouer impérativement à ce chef-d'œuvre intemporel ?

ON Y A JOUÉ - La pépite de Naughty Dog revient dans une version PlayStation 5 sublimée. Une magnifique occasion pour les joueuses et joueurs de (re)découvrir cette aventure magistrale qui a marqué d'innombrables personnes.

"The Last of Us Part 1" est sorti le 2 septembre sur PS5
"The Last of Us Part 1" est sorti le 2 septembre sur PS5
Crédit : Naughty Dog
Nassim Aziki
Nassim Aziki

Qui ne connaît pas The Last of Us ? Paru en juin 2013 sur PlayStation 3, le jeu de Naughty Dog [en charge du développement, ndlr], connu pour son travail sur la franchise Uncharted, a su offrir aux joueuses et joueurs du monde entier une aventure marquante mettant en lumière les personnages de Joel et Ellie, tous deux traversant les États-Unis touchés par une lourde épidémie transformant ses habitants en infectés (sorte de zombie). Le titre, amplement salué par le public et la presse, s'est même vu connaître une suite, The Last of Us Part 2, sortie en juin 2020. 

Grâce à un scénario magistralement bien écrit, la licence de Sony arrivera d'ailleurs bientôt sur petit écran sur la plateforme HBO. Vous l'aurez compris, la franchise The Last of Us est un véritable rouleau compresseur. Alors, pour celles et ceux qui n'auraient jamais eu l'occasion de s'immerger dans cette aventure vidéoludique si prenante, Naughty Dog s'est lancé dans l'idée de ressortir le titre sur PlayStation 5 dans une version remake [bien plus travaillée que le remastered paru sur PlayStation 4 en 2014]. Plus jolie, mieux optimisée, fonctionnalités de la manette DualSense plus poussées. 

La rédaction de funradio.fr, disposant du jeu depuis plusieurs jours, a pu tester cette version ultime. Est-elle si indispensable que cela ? Réponse dans notre test complet. 

Joel et Ellie : le meilleur duo de la PlayStation

C'est probablement l'un des points les plus forts du jeu. The Last of Us nous gratifie d'un duo mémorable. Celui de Joel et Ellie, deux êtres qui vont partager une même aventure intense. Parcourir leur pays afin de trouver refuge dans un endroit secret, le camp des Lucioles (une milice bien décidée à s'opposer au régime militaire mis en place). En effet, une pandémie provoquée par un étrange champignon a surgi de façon inexpliquée. Le maître-mot est donc la survie. Barres de fer, battes de baseball, armes à feu, tout est bon pour survivre dans des rues américaines où la faune et la flore se sont installées.

À lire aussi

Nos deux personnages, qui vont se rencontrer de manière fortuite, doivent alors se faire confiance afin d'avancer main dans la main. Une relation père/fille va alors naître entre Joel, un homme cabossé par la vie et Ellie, une jeune fille toute innocente qui ne connaît pas les dangers qui l'attendent. On s'attache au fur et à mesure de notre périple aux deux protagonistes qui s'avèrent touchants. Naughty Dog réussit le tour de force de proposer un duo subtilement bien écrit. 

Une version sublimée qui fait honneur à la PS5

L'atout principal de cette nouvelle version réside évidemment dans son esthétique. Bien décidé à vouloir offrir la version ultime de son aventure, Naughty Dog a pris soin de peaufiner chaque détail. Dans ce remake PlayStation 5, on se rapproche des graphismes du 2e opus sorti sur PlayStation 4. Et autant dire que le résultat est tout bonnement saisissant. La modélisation des personnages a été revue. Les animations faciales sont d'un réalisme à couper le souffle. On peut aisément lire sur les visages toutes les émotions ressenties par Joel, Ellie, mais aussi les personnages secondaires. Jamais notre duo iconique n'a été aussi beau. 

Naughty Dog, dont le studio de développement est basé à Santa Monica, n'a jamais caché son ambition. Celle de rendre encore plus beau son jeu. Il faut dire que les développeurs, très méticuleux, sont connus pour leur talent indéniable à rendre leur production attrayante visuellement. Pari réussi. Les décors ont également été revus avec des textures plus détaillées, plus fines et parfois plus photoréalistes. Effets de lumière, et autres explosions sont du même acabit. On vous prévient, vous allez être subjugués par le travail fait par les équipes de développement. Le jeu tourne en 4K 60 FPS de façon brillante. Alors, soyons tout de même francs, la claque visuelle est présente, mais on sait qu'un troisième volet pourrait très facilement exploser notre rétine avec les capacités de la PS5 exploitées à leur maximum. 

Un gameplay affiné au service du joueur

Si The Last of Us avait fait parler de lui à l'époque, c'était aussi et surtout pour son gameplay action-aventure, teinté d'exploration, qui a émerveillé les joueuses et joueurs. Si vous êtes fans des jeux pendant lesquels il faut appuyer nerveusement sur la gâchette sur tout ce qui bouge, alors passez votre chemin. The Last of Us bénéficie d'une maniabilité bien plus subtile que cela. 

Puisque c'est la fin du monde, il va falloir apprendre à gérer vos munitions. On vous prévient de suite, il va falloir passer du temps à explorer votre environnement. De la même manière qu'un Bioshock, il est important d'examiner les lieux pour ainsi récupérer des ressources. Voilà donc pourquoi tirer sur tout ce qui bouge ne vous servira pas à grand-chose. Il faut en effet gérer avec parcimonie la moindre balle afin de ne pas se retrouver nu face à vos adversaires. 

Il est à noter qu'il existe un système de combat au corps-à-corps très violent qu'on ne vous conseille que si vous n'avez plus la moindre munition. Celui-ci peut s'avérer périlleux lorsque plusieurs ennemis vous sautent dessus. Si la discrétion est votre fort, sachez qu'il est possible d'éliminer vos adversaires en les étouffant ou en leur plantant une lame dans la gorge. Il vous est possible d'améliorer vos armes à des points bien précis. Le système a d'ailleurs été revu puisque lorsque Joel modifie son équipement - de la même manière que dans The Last of Us Part 2 - une animation bien propre à l'amélioration se met en place. Des détails qui ont de quoi rendre le jeu plus immersif. 

Faut-il acheter cette version PS5 ?

C'est la fameuse question que beaucoup d'internautes ont pu se poser lorsque cette version remake fut annoncée. Qu'en est-il réellement ? The Last of Us Part 1, sur PlayStation 5, mérite-t-il l'investissement ? Oui très clairement. Cette nouvelle mouture sur console actuelle est un vrai régal. Que vous ayez ou non parcouru ce périple aux côtés de Joel et Ellie sur PS3 et PS4, replonger dans cet univers post-apocalyptique reste plaisant. Il est à noter que cette version PS5 contient tous les DLC sortis, comme l'aventure Left Behind. La durée de de vie est donc très bonne. C'est beau et terriblement prenant. Naughty Dog a bel et bien su convaincre avec ce remake. On attend désormais de pied ferme un éventuel troisième épisode, pour l'heure toujours pas annoncé. 

via GIPHY

La rédaction vous recommande

 

À écouter aussi