1. Accueil
  2. Évènements
  3. Test de "Call of Duty : Vanguard" : la recette d'Activision fonctionne-t-elle encore ?
4 min de lecture

Test de "Call of Duty : Vanguard" : la recette d'Activision fonctionne-t-elle encore ?

ON Y A JOUÉ - Le célèbre jeu de tir à la première personne, raz-de-marée de chaque fin d'année, revient dans un nouvel épisode plein de belles idées. Une campagne solo haletante, un multi efficace et un mode zombie prenant. "Call of Duty", réussit-il son pari ?

"Call of Dury : Vanguard" est sorti le 5 novembre sur consoles et PC
"Call of Dury : Vanguard" est sorti le 5 novembre sur consoles et PC
Crédit : Activision
Le Studio Fun Radio - L'intégrale du 05 novembre
00:23:22
Nassim Aziki
Nassim Aziki

Il fait partie des jeux vidéo les plus attendus chaque fin d'année. Call of Duty revient avec un nouvel épisode qui compte bien nous faire passer des heures devant notre écran. Avec sa campagne solo très hollywoodienne, son multijoueur addictif et son mode Zombie efficace, le jeu d'Activision fait incontestablement partie des aventures vidéoludiques à parcourir absolument lorsque l'année s'achève.

Avec pour objectif principal de nous en mettre plein la vue, ce Call of Duty : Vanguard, paru vendredi 5 novembre sur consoles (Playstation, Xbox) et PC, espère bien réussir sa mission : vous envoyer de façon très immersive sur le font lors de la Seconde Guerre Mondiale. Bénéficiant de la puissance des consoles nouvelle génération, le titre d'Activision [éditeur du jeu, ndlr] apparaît plus beau qu'à son habitude. Un niveau de détail plus prononcé, même si un poil décevant par rapport à notre attente, qui renforce plus intensément l'immersion dans cette aventure guerrière. 

Après avoir testé longuement la version PlayStation 5 du jeu de Sledgehammer Games [en charge du développement du jeu, ndlr] - qui avait déjà travaillé sur Call of Duty : Advanced WarfareCall of Duty: WWII - la rédaction numérique de funradio.fr vous dévoile les qualités, mais aussi les défauts de ce nouvel épisode de la célèbre franchise de guerre. 

Une campagne narrative spectaculaire digne d'un blockbuster hollywoodien

Aller encore plus loin. C'est un peu le but de chaque nouvel épisode de Call of Duty. Et force est de constater que celui-ci ne déroge pas à la règle. Activision n'a pas lésiné sur les moyens pour offrir aux joueurs et joueuses du monde entier une nouvelle aventure marquante à la campagne solo particulièrement immersive. Vous êtes projetés au cœur de la Seconde Guerre Mondiale - vers la fin - dans la peau de plusieurs personnages fictifs (des soldats d'élite) que vous allez apprendre à connaître au travers de leur histoire, parfois touchante. Une aventure structurée en flashback qui s'avère parfaitement bien narrée grâce à des dialogues subtilement écrits et des séquences de jeu particulièrement marquantes. Le jeu mélange des cinématiques en temps réels et des images de synthèse lors de chaque début ou fin de chapitrage. Un régal pour les yeux lorsque l'on joue sur une télévision 4K. Rajoutez à cela une bande-son efficace et des effets sonores saisissants et le combo semble parfait.

À écouter aussi

Fini le débarquement vu et revu sur les plages de Normandie. Désormais, Sledgehammer Games se concentre sur un récit bien plus original, axé sur les moments de vie des quatre protagonistes (Arthur Kingley, Polina Petriva, Wade Jackson, Lucas Riggs) de l'aventure lors du conflit face aux nazis. Chaque personnage vous embarque intimement dans son histoire personnelle dans laquelle des moments intenses viennent jalonner leur parcours. Mention spéciale au récit de Polina Petriva qui s'avère être une réussite tant sur le plan émotionnel que sur le plan visuel. On aurait cela dit apprécié que le traitement soit le même pour les autres personnages. Soyons tout de même francs, le titre ne chamboule en rien la recette de la saga. Le découpage des missions reste peu innovant et certaines séquences de jeu semblent avoir déjà été vues. 

Côté technique, le jeu de Sledgehammer Games ne transcende pas notre rétine. C'est joli certes, d'autant plus que le jeu tourne facilement en 4K 60 FPS, mais un peu dépassé. Le moteur du jeu semble avoir pris du retard par rapport à ce que le concurrence propose actuellement sur consoles nouvelle génération. Les effets de lumière sont jolis, mais les textures bavent un peu. Prenons pour exemple les flammes, légèrement pixélisées lorsqu'on s'approche trop près d'elles. Le gap entre les consoles précédentes et actuelles n'est pas immense. On attend donc avec impatience de découvrir le prochain épisode de la saga pour nous en mettre "réellement" plein la vue.

Multi, zombies et puis fini ?

Comme dans chaque épisode du jeu d'Activision, Call of Duty offre son lots de parties multijoueur. Qu'il soit question d'affronter les gamers du monde entier en ligne ou bien de partager une aventure zombiesque avec ses amis, ce nouvel épisode de la franchise offre, comme à son habitude, une pléthore de modes jeu (match à mort en équipes, domination, etc...). Et deux nouveaux modes de jeu ont fait leur apparition dans cet opus : le mode patrouille et le mode Champion de la Colline. Deux nouvelles façons de prendre du plaisir sur le multijoueur, il faut bien l'avouer. Une belle idée qui a de quoi relancer l'intérêt du jeu en ligne pour les plus réticents. Et puis le fameux mode Zombie fonctionne toujours aussi bien, même s'il apparaît déceptif sur certains points, comme l'absence totale de secret pour le moment, rajouté plus tard par les développeurs...

Avec Call of Duty : Vanguard, Activision arrive malgré tout à convaincre. Le jeu est plein de belles idées, mais manque encore peu de profondeur. On a qu'une hâte, celle de découvrir ce que nous proposera le prochain volet l'année prochaine. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.